Habillage
du produit

L’habillage du produit désigne l’ensemble des savoir-faire (verrerie, bouchonnage, décoration sur verre, artisanat d’art …) qui sont mobilisés pour créer les contenants du Cognac une fois que celui-ci est jugé apte, par le maître de chai et son équipe, à être commercialisé.

Habillage

?

Le choix du verre extra-blanc (réalisé à partir du sable d’Arcachon et de calcaire local) permet de révéler la couleur des Cognacs, qui s’intensifie progressivement, évoluant du jaune pâle à des teintes jaune d’or, puis ambrées et acajou pour les plus vieilles eaux-de-vie.

?

La décoration sur verre s’attache à révéler, de la manière la plus fine possible, la typicité des Cognacs. Sa pratique nécessite un savoir-faire manuel de qualité pour la pose de feuilles d’or, de chromos (visuels composés de plusieurs couleurs produits par sérigraphie) ainsi que des accessoires (médaillons, frettes, pièces en cuir, cachets…).

?

Le bouchon doit être de très bonne qualité technique car sa résistance permet d’assurer la conservation des qualités aromatiques des Cognacs après ouverture. Réalisé à partir de liège, il doit être porteur d’une esthétique spécifique : la tête, portant la couleur et l’emblème de chaque maison, permet de l’identifier.

?

Les formes verrières pour les Cognacs sont très diverses car elles doivent refléter, dès le premier coup d’œil, la singularité de chacun. Si les formes verrières évoluent à la marge, il est possible de distinguer deux types de flaconnage, sélectionnés le degré de vieillissement du cognac : les bouteilles pour les VS et les VSOP, les carafes pour les XO et les créations particulières.

?

La mise en bouteille se fait une fois que le Cognac a atteint l’équilibre aromatique défini par le patron de coupe de la gamme (VS, VSOP, XO, XXO…). Elle peut être réalisée en interne, le plus souvent au sein des maisons de Cognac, ou par des entreprises de verrerie locale.

Une fois filtrés, les Cognacs sont acheminés du chai de coupe vers les cuves de mise en bouteilles. Les flacons sont alors rincés et soufflés, selon des solutions propres à chaque producteur, avant d’être convoyés vers les becs de remplissage. Une fois rempli, l’opérateur procède au bouchage et à la pose des capsules et des différents accessoires qui habillent le flacon.

?

L’étiquette a une vocation informative (appellation, crus utilisés, mentions de vieillissement, TAV…). Elle permet également l’expression d’une identité en racontant l’histoire des producteurs et des maisons de Cognac en jouant sur le papier retenu, la typographie (le plus souvent des caractères latins) et des différentes techniques pour la mettre en scène.

L’étiquetage se compose d’une partie positionnée à l’avant de la bouteille, qui est commune à l’ensemble des pays où ce Cognac sera consommé, et d’une contre-étiquette apposée en face arrière du flacon. Elle est ajustée en fonction du pays d’exportation.

 

?

L’étui, qui n’est pas systématique, participe également de l’expression de l’identité du producteur ou de la maison de Cognac.

Ils sont majoritairement créés pour des séries limités avec des changements de gamme d’une année sur l’autre. Le choix du design, des matières utilisées (grammage du carton, essence de bois, cuir…), de la colorimétrie s’adapte aux spécificités du Cognac qu’il va accueillir, en tenant compte des tendances et des goûts des consommateurs dans le monde entier.

Les coffrets pour les Cognacs de prestige sont conçus et réalisés par des artisans d’art où les logiciels de conception assistée par ordinateur côtoient les rabots et les scies à placage afin de concilier qualité du travail et maîtrise des délais.

Évolution

L’automatisation a permis de soulager la pénibilité de certaines tâches, et d’améliorer dans certains cas la productivité.

Considérée comme une aide à la précision et une meilleure gestion du processus, elle ne doit cependant jamais être réalisée au détriment de l’expertise du praticien : “on risque petit à petit de perdre de l’intérêt, de perdre de la haute qualité et de standardiser notre production”.

Temoignage habillage

Témoignage

“La création d’un habillage pour les Cognacs est vécue par les créateurs comme un défi posé par les producteurs, qui permet de pousser plus loin la haute qualité.

Elle nécessite une réelle sensibilité au produit, une implication dans les différentes étapes de son élaboration, ainsi qu’une présence constante dans les réseaux de sociabilité.”

Témoignage de Savoir faire

“Le plus souvent le flacon existe avant que j’intervienne. Je dois le sublimer par un écrin. C’est la création d’une pièce unique qui offre au client et à moi-même de rencontrer tous les métiers d’art .”

Lexique

Gaufrage : technique qui permet de mettre une partie de l’image en relief, grâce à l’utilisation d’un cliché typographique dit de gaufrage composé d’une matrice et de sa contre-forme.

Dorure à chaud : technique d’impression qui permet de mettre le cliché de dorure en relief.

Packaging : étude des techniques de l’emballage et du conditionnement, du point de vue de  la publicité et de l’emballage lui-même.