LA
PÉPINIÈRE
VITICOLE

L’activité du pépiniériste viticole consiste à produire des plants de vigne adaptés au vin de distillation Cognac. C’est une étape indispensable pour le renouvellement et la pérennité du vignoble et de ses multiples savoir-faire : “Nous sommes responsables, tous les ans, d’un cycle de production de 18 mois et nous devons passer le témoin”.

Production des plants

Schema Pepiniere 01

?

Les porte-greffes sont cultivés sur des vignes-mères spécifiques. Au moment de la récolte, des bois de 5 à 12 mètres sont sélectionnés puis éclaircis avant d’être réduits à une vingtaine de bois de bon calibre. Mis en fagots, ils sont transportés aux ateliers en vue de réaliser des boutures greffables.

Ces dernières sont obtenues par la coupe des bourgeons et la réduction des bois en fractions de 25 à 80 centimètres (avec un départ à 0,5 centimètre sous le bourgeon).

Elles sont conservées dans un lieu frais et humide, afin d’éviter leur déshydratation, avant leur greffage.

?

La vigne-mère de greffons est conduite comme une vigne traditionnelle mais dont les bois sont coupés pour produire des greffons.

La préparation des greffons d’Ugni blanc est assez difficile car c’est une variété constituée d’un gros bois.

Le pépiniériste doit faire en sorte que le greffon ne grossisse pas trop afin d’être au diamètre adéquat pour le porte-greffe. Au moment de la récolte, les sarments de vigne sont triés puis sélectionnés afin d’être débités œil par œil.

Seule une petite fraction, le chapeau, est préservée juste au-dessus de l’œil, afin de laisser le bourgeon se développer, jusqu’à la sortie de sa tige au moment du greffage.

Schema Pepiniere 02

?

Le greffage consiste à assembler le porte-greffe au greffon.

Si cette opération est réalisée à l’aide d’une machine, le choix des bois de calibre analogue, qui seront greffés l’un à l’autre, nécessite de faire appel au toucher et à l’observation.

Les caractéristiques de la mœlle de l’Ugni blanc, plus grosse que celle d’autres cépages, la rendent plus aisément sectionnable.

Une fois greffés, les plants sont paraffinés pour consolider le point de greffe. Ils sont ensuite serrés les uns contre les autres dans des caisses pour éviter qu’ils se déshydratent, puis sont passés en chambre froide.

Le greffage

?

La stratification est une étape délicate qui vise à favoriser la cicatrisation du point de greffe (cal de soudure). Dans l’obscurité et avec une hygrométrie forte, la stratification se déroule par acclimatation dans une chambre chaude d’une température de 27 à 30°C, pendant une durée de dix à quinze jours. Les boutures sont ensuite sélectionnées et stockées à l’air ambiant avant leur mise en terre.

Schema Pepiniere 03

?

Une fois le cal de soudure solidifié, les plants sont mis en terre dans un environnement apportant de la chaleur, de la lumière et une humidité modérée. La densité de plantation est de 30 à 50 plants par mètre.

?

L’objectif de l’élevage est d’obtenir, au sein d’une pépinière la plus saine possible, le moins de perte de plants, jusqu’à leur auto-alimentation et l’apparition des premières feuilles. Leur croissance se poursuit jusqu’en octobre, au cours d’un long cycle alternant arrosages, faucillages et traitements contre les maladies (mildiou, flavescence dorée…).

Schema Pepiniere 04

?

Les plants sont triés manuellement, afin de vérifier, au moyen de la technique du coup de pouce, la régularité et la solidité du cal de soudure. Les tiges conservées doivent atteindre au moins dix centimètres. Le plant doit comporter à minima trois racines bien réparties au niveau du talon du porte-greffe. Un nouveau paraffinage précède leur stockage.

?

Les plants sont extraits de terre dès que les feuilles sont tombées et les bois aoûtés. Progressivement mécanisé, l’arrachage reste encore aujourd’hui une opération physique demandant une main-d’œuvre importante.

?

Les plants sont ensuite stockés en chambre froide à une température contrôlée de 3 à 4 °C jusqu’au moment de la plantation dans la parcelle du viticulteur.

Évolution

L’adaptation au terroir, les recherches associées sur la multiplication et le maintien de l’état sanitaire de la pépinière sont des préoccupations majeures.

La lutte contre les maladies, et plus particulièrement la flavescence dorée et le bois noir, a conduit à la création d’un centre de traitement à l’eau chaude, réunissant une quarantaine de pépiniéristes, sous la forme d’un Groupement d’Intérêt et Economique (GIE).

Temoignage pepiniere

Témoignage

“L’Ugni blanc, qui représente plus de 90% de notre production, est particulièrement difficile à greffer car c’est un cépage à bois moelleux.

Chaque année, on perd entre 30 et 50% de la production en raison de la difficulté d’assembler le greffon au porte-greffe.”

Témoignage de Savoir faire

“Sur 31 variétés de porte-greffes inscrites en France, seules 8 sont utilisées pour l’élaboration du Cognac. Les plus utilisées sont les variétés RSB, SO4, Fercal, R140 et 161.49C, adaptées au sol calcaire, caractéristique du vignoble du Cognac .”

Lexique

Greffés-soudés : ensemble correspondant à l’assemblage du greffon et du porte-greffe, constituant le plant de vigne.

Greffon : variété de raisin que l’on souhaite cultiver (Ugni blanc, Colombard, Folle blanche, Montils, Folignan, Sémillon pour l’élaboration des Cognacs).

Phylloxéra : puceron parasite de la vigne originaire d’Amérique qui s’attaque aux racines des variétés Européennes, entrainant la mort du plant.

Porte-greffe : partie racinaire du plant de vigne et support du greffon, permettant l’adaptation au sol et à la production.

Vigne-mère : type de vigne destiné à la production de bois (greffons ou porte-greffes) qui seront utilisés pour la production des plants de vigne.