Qu'est-ce que
le PCI ?

Le patrimoine culturel immatériel est à la fois traditionnel, contemporain, vivant et en perpétuelle évolution.

Il comprend évidemment les traditions héritées du passé, mais aussi les savoir-faire contemporains qui s’adaptent aux évolutions de la communauté.

Face à un monde qui bouge en permanence et à l’uniformisation des pratiques culturelles, il est nécessaire de reconnaître et de préserver ce patrimoine immatériel, véritable creuset de la diversité culturelle, qui participe à un sentiment d’identité et de continuité.

Reconnaître son patrimoine local c’est affirmer comme principe fort l’égale dignité des cultures.

Le PCI

Connaissances et pratiques
concernant la nature
et l’univers

Une connaissance agronomique dédiée à l’élaboration d’un vin de base.

Savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel

Un ensemble indissociable de savoir-faire, du terroir au mode de consommation, dont son originalité tient à ses interrelations.

Traditions et expressions orales

Un vocabulaire technique spécifique.

Pratiques sociales, rituels
et évènements festifs

Des échanges culturels réguliers entre membres de la communauté.

Arts du spectacle

L’art comme valorisation d’un patrimoine pluriséculaire.

Transmis de génération en génération

Le patrimoine immatériel s’inscrit sur plusieurs générations.
Il se transmet au quotidien par l’oralité, l’observation et la répétition des gestes ainsi que par le partage des valeurs propres à une communauté. L’éducation formelle complète techniquement cette transmission.

 

Recrée en permanence

Le patrimoine immatériel n’est pas figé. Il se recrée sans cesse. Les femmes et les hommes qui le perpétuent en font quelque chose d’unique, le réinventent et l’adaptent en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire.

 

Procurant un sentiment
d’identité et de continuité

Il s’agit d’un point fondamental de la Convention. On entend par patrimoine culturel immatériel l’ensemble des pratiques, expressions ou représentations qu’une communauté reconnaît comme faisant partie de son patrimoine, dans la mesure où celles-ci procurent à ce groupe un sentiment de continuité et d’identité.

 

Reconnu par une communauté

Le patrimoine culturel immatériel devient patrimoine uniquement s’il est reconnu comme tel par les communautés qui le créent, l’entretiennent et le transmettent au quotidien.

 

Un patrimoine vivant

Si les pratiques doivent être enracinées dans la communauté depuis plusieurs générations, leur ancienneté seule ne suffit pas. La patrimonialisation se fait à partir des pratiques et expressions du présent. L’historicité vient expliquer la photographie d’une communauté à un instant T.

 

Pourquoi
s’y inscrire ?

FÉDÉRER
la communauté
et inscrire la culture
du Cognac comme
un bien culturel
français…

PARTAGER
l’attachement
à nos savoir-faire
qui concourent
à l’excellence
du Cognac…

TRANSMETTRE
et pérenniser
les savoir-faire
du Cognac…

SENSIBILISER
et développer
la curiosité
pour la culture
du Cognac par
différents supports
culturels…

DÉVELOPPER
l’attractivité
du territoire et
être une aide
décisionnelle
pour les collectivités
territoriales…