Regards

Éric FORGET

“L’inscription des savoir-faire du cognac au patrimoine culturel immatériel est un engagement fort qui doit les ancrer dans le temps. En effet notre région est riche de traditions, de savoir-faire, d’expériences, avec un tissu humain unique dans ses interactions et complémentarités, gage de l’élaboration du produit Cognac”.

Corinne IMBERT

Sénatrice de la Charente-Maritime

“Le Cognac c’est la terre. Cette terre qui nous offre la vigne et dont l’être humain a très vite compris qu’elle pouvait être magnifiée avec un travail de longue haleine. Cette terre tantôt boisée, tantôt fruitée, parfois épicée et florale à souhait.

Le Cognac c’est l’intemporalité : le passé avec le souvenir d’une dégustation qui a marqué à tout jamais votre palais, le présent avec le plaisir d’une dégustation prolongée en bonne compagnie et l’avenir avec l’espérance de goûter un jour ce nectar sublimé.

Le Cognac c’est la transmission d’un savoir-faire multiséculaire de génération en génération.”

Sait-on que le nom “Cognac” désigne à la fois une ville riche d’histoire et de patrimoine, berceau de François Ier, roi de France (1494 – 1547) ? Un pays à l’identité forte, à la nature généreuse ? Enfin et surtout un alcool à l’alchimie mystérieuse et savante ?

Émilie RICHAUD

Rose-Lyne LAZENNEC

Vivre le COGNAC à BELLEVIGNE,
c’est comme déguster une Eau-de-Vie :
D’abord la VUE : des collines de Grande et Petite Champagne à perte de vue aux bourgeons prometteurs, jusqu’aux grappes dorées…
Puis le NEZ : l’odeur de la fleur de Vigne ou de la Bonne-Chauffe qui coule de l’Alambic jusqu’aux arômes profonds
et chaleureux du X.O (avec modération)
Et enfin le GOÛT : celui des Belles choses, du Respect
de la Nature, de l’Amour de la Terre, du Cep de Vigne et le goût de répéter les gestes de nos ancêtres en le mêlant à notre savoir-faire moderne pour le bonheur et la fierté de transmettre à nos enfants le goût d’un Produit Noble…

C’est ça Vivre le COGNAC…

Jérémie MAZENQ

“Un des premiers et le son le plus long de toute la sonothèque. Je me retrouve au centre d’une grande salle au milieu de 6 alambics. En l’espace de 20 minutes les chaudières se coupent successivement laissant place d’abord au silence puis aux premières gouttes d’eau-de-vie que l’on entend résonner de chaque côté de la pièce.
J’ai eu l’impression d’assister à un moment magique comme le calme qui suit un orage, qui laisse lui même sa place à la nature qui reprend.”

L’esthétique du détail

L’univers du Cognac m’était totalement inconnu avant de le côtoyer dans le cadre de ces reportages photos. J’ai découvert un univers de passion, de savoir-faire, de poésie et surtout de détails. Et c’est cette esthétique du détail que j’ai envie de révéler dans mes photos…

Miguel RAMOS