Transmission

La transmission, fondée sur la connaissance des caractéristiques organoleptiques des Cognacs, se fait encore largement de manière informelle, qu’il s’agisse des membres de la communauté ou des personnes venues de l’extérieur. Ces dernières années, une mutation s’est opérée, et un besoin grandissant de transmission formelle est apparu. Une offre se structure en s’adaptant aux besoins du territoire et de ses savoir-faire : Master Droit, gestion et commerce des spiritueux (1988) Licence FSPackCognac (2002), Responsable technique de la pépinière viticole (2019), Antenne du Cnam “spécialisation tourisme & eaux-de-vie” (2021)…

Viticulture

“Je me suis installée sur l’exploitation, en 2014, avec mes parents. Le Cognac s’est imposé à moi.

Nous voulons en vivre bien sûr, mais nous le faisons aussi parce que cela fait partie de nous.

La transmission informelle au sein des familles continue de jouer un rôle important.”

Vinification

“Nous travaillons sur un matériau fragile et vivant qui nécessite une adaptation permanente de nos pratiques.

Les maisons nous réunissent avant les vendanges, pour partager les recommandations annuelles.”

Distillation

“L’apprentissage de la distillation charentaise peut être considéré comme une école de patience.

Nous sommes d’abord observateurs, puis apprentis.

Plusieurs campagnes sont nécessaires pour acquérir les facultés sensorielles nécessaires et maîtriser les subtilités de ce procédé. ” 

Fabrication de l’alambic

“On recrute des jeunes avec des formations de plombier chauffagiste que l’on forme pendant 3 ou 4 ans au métier de chaudronnier-dinandier.

Ils ont déjà une familiarité avec la soudure cuivre ce qui facilite l’apprentissage des techniques pour la fabrication des alambics.” 

Vieillissement / assemblages

“Le maître de chai délivre son savoir-faire à son compagnon apprenti en salle de dégustation.

Le compagnonnage n’est pas qu’une transmission de techniques, c’est aussi une sensibilité qui est totalement liée au style de la maison.”