Fabrication
de l’alambic
Charentais

Pratiques ancestrales

Symbole fort de l’élaboration du Cognac, l’alambic a été adapté par les charentais au XVIIIe siècle, afin de répondre aux caractéristiques recherchées pour les eaux-de-vie de Cognac. Façonné à la main par les chaudronniers sur le territoire – ils sont une centaine aujourd’hui – l’alambic charentais est l’outil commun à l’ensemble des distillateurs de la région délimitée Cognac. L’artisan dinandier élabore principalement à la main toutes les pièces de cuivre qui seront au contact du vin et du distillat (chaudière, chapiteau, col de cygne, serpentin, porte alcoomètre).

Un matériau : le cuivre

L’utilisation du cuivre, recherché pour sa composition réduite en phosphore, est indispensable. Il contribue à la finesse des eaux-de-vie distillées par le développement de leur potentiel aromatique et par l’élimination des acides gras. Ce matériau, à la très bonne conductivité thermique, assure une chauffe régulière et constante au moment de la distillation. Très malléable, le cuivre permet au chaudronnier de travailler sur des formes complexes – sphériques ou coniques – en respectant des proportions rigoureuses, en vue d’obtenir des pièces apportant chacune une réaction précise dans le processus de distillation. Le travail du cuivre et la distillation charentaise sont ainsi indissociables.

Une expérience

C’est parce qu’il connait le résultat attendu que le chaudronnier peut, par l’emploi de techniques séculaires, façonner en amont l’alambic charentais. Ce savoir-faire, héritage de quatre siècles de travail continu, se transmet entre les hommes et les femmes de la filière, par le partage de l’expérience et des gestes, du maître à son apprenti.

“Monter” son alambic est ressenti comme une fierté permettant d’aller plus loin dans la maîtrise de son savoir-faire.

Chaque pièce respecte des proportions précises. Le ratio volume chapiteau/cucurbite et la longueur du serpentin sont très bien établis aujourd’hui.

Sa fabrication artisanale fait que chaque alambic est particulier. L’outil participe pleinement de la richesse aromatique des eaux-de-vie de Cognac.